Conseil et formation marketing, marketing Internet et audit de site Web, librairie spécialisée

Les favoris de CatalyzNet   :
Audit Web / Web audit Cours / Ongoing training Librairie / Bookstore
        

Bienvenue chez
CatalyzNet

English version

Accueil

CatalyzNet

Prestations

Bibliothèque

Tests & diagnostics

Références
    Presse

Votre avis

Liens

Rechercher...

Réservé aux partenaires

Contactez-nous!

Demande de renseignements

Carte du site

 

agefi-logo.jpg (6762 octets)        Agefi, Repères, 16 janvier 2003

Article précédent                                                                               Article suivant

Certaines entreprises ont recours à des études "do-it-yourself"

Satisfaction des clients: vraiment facile et utile?

La satisfaction des clients est un élément du capital de l'entreprise, difficile à mesurer car intangible et non financier. Est-ce une bonne idée de créer des questionnaires au sein de la compagnie?

Jean-Christophe Zwick (CatalyzNet, Genève)

De nos jours, de plus en plus d'indicateurs permettant de mesurer la performance d'une entreprise ne sont pas de type financier et sont donc relativement délicats à mesurer. En effet, leur côté intangible impose de recourir à des outils de mesure variés et subtils. Si ceux-ci sont bien connus et documentés, ils requièrent de solides connaissances théoriques.

Malheureusement, des études standardisées de type "do-it-yourself" sont apparues sur le marché, accréditant une croyance - hélas répandue - selon laquelle la réalisation d'un sondage est chose facile. En réalité, c'est tout le contraire, si toutefois on désire vraiment apprendre quelque chose du marché.

La mesure de la satisfaction de la clientèle est un point capital pour l'entreprise qui veut s'assurer que les stratégies qu'elle applique sont efficaces et bien perçues par les consommateurs. De même, si elle est bien réalisée, cette étude permettra de découvrir des pistes pour de futures options stratégiques, en application du principe "apprendre du passé pour construire l'avenir". Il est donc important de bien mesurer les bonnes choses. La première question à se poser est de savoir quoi mesurer, et pas seulement comment.

Les questionnaires standardisés sont trompeurs. En effet, les mesures effectuées doivent être adaptées aux particularités de l'entreprise et de ses stratégies pour être porteuses d'enseignements: elles vont donc tenir compte des groupes de clients visés, de leurs besoins, de la valeur qu'ils accordent aux produits. Par exemple, à l'intérieur d'un même secteur d'activité, un entrepreneur suivant une stratégie d'innovation va mesurer la facilité d'adoption des nouveautés par ses clients, ou de création de partenariats avec eux pour des questions de R&D. En revanche, un concurrent ayant choisi une stratégie de bas prix va mesurer l'évolution de sa part de marché en fonction des variations de prix effectuées et la volonté de ses clients de signer des contrats de longue durée pour bénéficier de rabais.

Ce type d'étude va aussi permettre de "prédire" les futurs éléments qui ajouteront encore de la valeur à vos produits et services. Cependant, une erreur fréquente est de considérer que la satisfaction des clients va automatiquement se traduire en rétention de ceux-ci, entraînant une augmentation de la part de marché et donc de la profitabilité. Imaginez la déception des entreprises qui ont constaté que le premier maillon de cette chaîne est souvent très ténu. Ce n'est pas forcément parce qu'un consommateur est satisfait qu'il va rester client. Il est plus instructif de mesurer la valeur qu'a le produit aux yeux du client, son degré de fidélité et la force de la relation entre l'entreprise et lui-même.

Certains croient qu'il suffit d'avoir un système de CRM ("Customer Relationship Management") pour prendre de bonnes décisions. Si un tel système permet de récolter des données (de mesurer), il faudra l'aide d'un bon modèle pour pouvoir comprendre les interactions des paramètres entre eux et utiliser les mesures pour élaborer des stratégies d'avenir. A nouveau, on se méfiera des modèles tout faits! Votre entreprise est unique, et ne peut être décrite par un modèle standard. Et gare à ne pas la considérer comme un astre flottant dans l'éther! Il existe des concurrents et un environnement économique et social qui auront un impact indéniable sur vos stratégies, tenez-en compte!

Un autre ingrédient du succès est la qualité de l'approche analytique. Ce domaine est le champ de l'expert de l'étude et du suivi du marché, qu'il soit extérieur ou au sein de l'entreprise. Les sociétés doivent absolument agréger les données, ne serait-ce qu'avec une segmentation de leur clientèle.

Enfin, la connaissance des outils statistiques est indispensable pour tirer la "substantifique moelle" des données récoltées, et faire qu'elles soient utilisables.

De même que le pot de peinture acrylique achetée au magasin de bricolage du coin ne vous permettra jamais de devenir Rembrandt, l'analyse du marché et des facteurs affectant la loyauté de vos clients ne peut être réalisée à l'aide de procédés standards, mais est indéniablement un outil indispensable pour prendre les bonnes décisions stratégiques.

Article précédent                                                                               Article suivant

Retour au sommaire Presse

Last updated : 09 June 2007

Francité